Les rencontres de l'ANRAT 2019 : Création et (auto)censure, questions posées aux artistes et aux enseignants.

Acte II - Samedi 30 mars 2019 à l'espace Cardin

L’acte II se déroulera le samedi 30 mars à partir de 18h à l’espace Cardin-Théâtre de la Ville, à l’occasion du spectacle Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller présenté dans une mise en scène d’Emmanuel Demarcy-Mota.

Cet acte II des Rencontres de l’ANRAT fait suite à un premier débat, en présence d’Ariane Mnouchkine, autour de Kanata de Robert Lepage, programmé au sein du Festival d’Automne et déprogrammé au Québec, sur fond de débats houleux autour de la notion d’appropriation culturelle.

Le spectacle monté par Emmanuel Demarcy-Mota, Les Sorcières de Salem, est l’occasion de s’intéresser à nouveau à ces questions de censure et auto-censure, questions posées aux professionnels du théâtre comme aux professionnels de l’école mais aussi à toute la société.

Présentée du 26 mars au 19 avril, la pièce d’Arthur Miller, comme l’écrit François Regnault, « nous rappelle tout ce qui, partout (fanatisme, persécutions, racisme, antisémitisme, xénophobie, misogynie, ordre moral) relève, aujourd’hui, d’une « chasse aux sorcières ».

Mais si ce débat est toujours de mise, si des questions tristement humaines sont toujours posées, de nouvelles formes de censure sont apparues depuis une ou deux décennies qui méritent qu’on s’y arrête, avec lucidité.

Cet acte II des Rencontres de l’ANRAT donnera la parole aux intervenants suivants :

Les échanges seront animés par Marie Bernanoce, vice-présidente de l’ANRAT, professeur émérite à l’Université Grenoble Alpes, spécialiste de théâtre jeunesse et d’enseignement du théâtre.

Pour vous inscrire et pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez nous contacter à formation@anrat.net ou au 01 49 88 66 30.