Résultats de recherche #2 du LABO ANRAT

« Réinvestir et expérimenter des outils d’analyse du spectacle vivant »
Categorie: Actualités du réseau

Les 13 et 14 janvier 2018 a eu lieu le module #3 de la formation « Réinvestir et expérimenter des outils d’analyse du spectacle vivant » dirigée par Rafaëlle Jolivet-Pignon autour du spectacle Mélancolie(s), par le Collectif In Vitro - Julie Deliquet présenté au Théâtre de la Bastille à Paris.

Cette Session n°2 – 2017-2018 sur les « Matériaux hybrides pour une écriture du présent » est un laboratoire mené avec un petit groupe de stagiaires pour renforcer des compétences acquises dans les stages de l’ANRAT à travers l’analyse de spectacle, la création d’outils de médiation et leur expérimentation. 

Lors de ce week-end, les stagiaires ont rencontré Elsa Kedadouche, directrice des relations avec le public au Théâtre de la Bastille afin d'échanger avec elle sur sa pratique et son expérience. L'ANRAT la remercie chaleureusement pour sa venue.

Les stagiaires ont dégagé collectivement des pistes d’activités pour construire un « avant » et un « après » spectacle.

  

L'AVANT - SPECTACLE

Objectif recherché par le groupe 1 : comment ouvrir le regard des élèves sur le hors-champ du spectacle pour entrer dans une proposition artistique qui fait appel aux propres images de la mélancolie du spectateur ? 

Objectif recherché par le groupe 2 :  comment développer l’imaginaire des élèves pour entrer dans une proposition artistique qui s’appuie sur le collectif ? 

Objectif recherché par le groupe 3 : comment les élèves peuvent-ils relier leur expérience intime de la mélancolie à la proposition artistique ?

L'APRES - SPECTACLE

Différents outils sur-mesure permettant la remémoration du spectacle de manière ludique ont été trouvés par les stagiaires.

Crédits photos : Olivia Lefebvre